Office québécois de la langue française

Le grand dictionnaire terminologique
Réduire la taille du texte Augmenter la taille du texte
Fiche terminologique

FICHE TERMINOLOGIQUE

Interrogation 
Envoyer la fiche par courriel Imprimer la fiche

saut extrême

Domaine

sport > parachutisme

Auteur

Logo identifiant une fiche rédigée par l’Office québécois de la langue française Office québécois de la langue française, 2006

Définition

Saut très périlleux, effectué en chute libre à partir d'une haute élévation en retardant le plus possible l'ouverture du parachute.  

Notes

On peut pratiquer le saut extrême à partir de diverses élévations. Les sauts de pont, de falaise, de tour, d'édifice sont les plus courants. La chute libre extrême est beaucoup plus dangereuse que la chute libre effectuée à partir d'un aéronef. De plus, le sauteur extrême est équipé...  [+]

Termes jugés adéquats pour désigner le concept à l’intérieur d’un domaine spécialisé, conformes au système linguistique du français ou acceptables en vertu des politiques officielles de l’Office

Termes privilégiés

saut extrême   n. m.

chute libre extrême   n. f.

Saut extrême est un terme générique qui désigne tous les styles de pratique. Le synonyme chute libre extrême peut également remplacer les emprunts à l'anglais dans certains contextes d'emploi, puisque le saut extrême est un type de chute libre.

Termes non conformes au système linguistique du français ou jugés inacceptables en vertu des politiques officielles de l’Office

Termes déconseillés

base jump   

base jumping   

saut de base   

parabase   

Base jump et base jumping sont des emprunts intégraux à l'anglais qu'il convient d'éviter en français en raison de leur manque d'adaptation (phonétique, morphosémantique, etc.) au système linguistique. Ces termes sont construits à partir de l'acronyme anglais base formé de la première lettre de quatre mots (building, antenna, span, earth), associés à des types d'élévations possibles. En traduisant l'acronyme anglais par le mot français base, on enlève à ce dernier toute sa signification. On risque ainsi d'utiliser des appellations ambiguës. Le terme saut de base, par exemple, pourrait laisser supposer qu'il s'agit d'un saut élémentaire en parachutisme, étant donné le sens habituel de base en français.

Le terme parabase, formé de l'élément para (de parachute) et du mot base, construit sur le modèle de parapente, a déjà été proposé pour remplacer les emprunts, mais il ne s'est pas implanté dans l'usage. En outre, parabase présente le même problème de conformité sémantique que saut de base.

Anglais

Auteur

Logo identifiant une fiche rédigée par l’Office québécois de la langue française Office québécois de la langue française, 2006

Termes

base jump   

base jumping